C’est en découvrant le potentiel de la fabrication numérique que l’envie de devenir l’artisan de mes propres créations commence à germer.

Je me mets à chercher des idées facilement déployables. Il fallait que je fasse avec le minimum. Et sans le savoir, toute la philosophie de PIATONI était déjà posée.

Aujourd’hui, je prends des feuilles de bois que je travaille pour leur permettre de s’épanouir en passant du plat au relief, comme par magie.

Au fur et à mesure de la création, je découvre et comprends mon projet. C’est bien ce sentiment de magie qui m’intéresse et m’obsède.

Je cherche à offrir une parenthèse, un moment d’évasion vers la lumière, la sensation d’une fenêtre qui s’ouvre comme pour nous offrir plus de liberté.